Snapchat: que deviennent mes photos ?

Avec 150 millions d’utilisateurs actifs chaque jour, c’est environ 350 millions d’images instantanées qui circulent quotidiennement sur cette application de partage développée par des étudiants de Stanford, Californie.

Qu’advient-il de nos « snaps », immortalisations grandioses de nos duck-faces moroses? L’application peut-elle conserver ou pire, diffuser nos photos ou vidéos ?

Né en 2011, le réseau a été confronté à de nombreux différends juridiques depuis sa création. Concernant sa politique d’utilisation, elle s’était déjà exposée en 2014 à des remontrances de la Federal Trade Commission (agence américaine de défense du droit de la consommation et du contrôle des pratiques commerciales) pour manque de clarté de ses paramètres de confidentialité.

L’application s’est mise en conformité de suite.

Cependant, l’an dernier, Snapchat a mis à jour sa politique de confidentialité, précisant qu’elle pouvait désormais conserver et diffuser les images partagées via son service.

On y lisait en effet que l’entreprise, valorisée aujourd’hui à plus de 16 milliards de dollars, pouvait « stocker, utiliser, afficher, reproduire, modifier, adapter, éditer, publier, créer des contenus dérivés, exécuter publiquement, diffuser, distribuer, promouvoir, exposer, afficher publiquement le contenu [partagé] sous n’importe quelle forme et sur n’importe quel média ou méthode de distribution ».

En clair, ces lignes énonçaient que nous accordions à Snapchat une possibilité inconditionnelle d’utiliser nos datas gratuitement et à toutes fins, le tout sans aucun droit de notre part sur le contenu.

Autant dire que même les plus sages d’entre nous, paix à leur âme, ont blêmi. Comment concilier une telle prise de position avec, notamment, le Federal Trade Commission Act ou le Privacy & Security Update Report from 2015, interdisant entre autres la divulgation non autorisée de données personnelles ?

Le réseau a cependant immédiatement rassuré ses internautes par une communication selon laquelle il a affirmé que les snaps restaient de l’ordre du privé. Les messages sont automatiquement effacés de leurs serveurs une fois visionnés et, le cas échéant, 30 jours après l’envoi, ce que précise sa charte de confidentialité actuelle (accessible via le lien suivant : https://www.snap.com/fr-FR/privacy/privacy-policy/).

L’application avait introduit ces précisions relatives uniquement à ses « live stories », fonction permettant aux utilisateurs, présents à un même événement, de partager leurs images s’ils le souhaitent, lesquelles seront visibles par toute la communauté Snapchat.

Nous voilà ainsi bien rassurés, d’autant plus que l’Union Européenne est en train de mettre en place un règlement sur la protection des données personnelles qui renforce les droits des utilisateurs et les obligations de transparence des acteurs traitant les données.

Donc pas de soucis, vos snaps sont bien éphémères, et de l’ordre du domaine privé !

Lawyered !

Clémence Coppin

Sources :

–           Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016

–           www.snap.com/fr-FR/privacy/privacy-policy/

–           www.ftc.gov

Nous nous dégageons de toute responsabilité relative aux informations divulguées sur www.lawyered.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *