Comment supprimer une photo compromettante sur internet ?

Cela peut nous arriver à tous, un moment d’égarement, une soirée arrosée, une période difficile de notre vie qu’on aimerait oublier. Et pourtant des photos compromettantes de ce moment circulent à notre insu sur internet.

Là c’est le drame, que faire pour que cette photo soit à jamais effacée et ne puisse jamais être découverte par notre futur employeur ?

Surtout ne panique pas !

Depuis peu, il t’est tout à fait possible de supprimer un lien vers une page web où apparaît la photo dont tu as honte. C’est ce qu’on appelle le droit à l’oubli. Il s’agit de la possibilité offerte à tout utilisateur physique de l’Union Européenne, de demander le déréférencement de la page web associée à leurs nos noms et prénoms. Cette demande doit être faite à l’un des moteurs de recherche sur lequel le déréférencement est souhaité. Enfin, cette demande ne peut être faite par l’utilisateur que s’il justifie d’une atteinte à sa vie privée. Ce qui est sûrement le cas si une photo compromettante de toi circule sur Internet, alors que tu n’as rien demandé, même si par ailleurs tu étais consentant lorsque la photo a été prise.

La démarche à suivre
La demande de déréférencement doit être adressée à l’un des moteurs de recherche sur lequel apparaît le lien conduisant à la photo compromettante.

Et là c’est simple et rapide. En effet, plusieurs moteurs de recherche (Google, Yahoo et Bing) prévoient un formulaire en ligne pour faire cette demande. On peut d’ailleurs retrouver les différents formulaires sur le site de la CNIL. Toutefois ne sois pas négligent. Le formulaire doit être rédigé de manière attentive pour avoir le plus de chance d’aboutir à un retrait du lien. Il faut donc bien renseigner ton identité et ne faire qu’une demande par URL.

Pour les moteurs de recherche moins prévoyants, tu as également la possibilité de demander un déréférencement en leur écrivant une jolie lettre dans laquelle tu expliques de manière consciencieuse ton problème.

L’ultime bouée de secours
En cas de refus ou d’absence de réponse du moteur de recherche dans un délai de 2 mois, tu devras alors saisir la CNIL ou le tribunal d’instance, et là un avocat te sera sûrement bien utile.

Attention
Seul sera supprimé le lien vers le site web où se trouve ta photo et non la photo elle-même. La photo restera malheureusement présente sur Internet mais sans que puisse être fait de lien direct avec toi. Ainsi ton futur employeur lorsqu’il tapera ton nom et prénom sur internet, ne pourra pas tomber sur une photo de toi en petite tenue ou un verre à la main lors d’une soirée étudiante.

Maintenant tu sais ce qu’il te reste à faire !

Sources :

  • Revue Dalloz IP/ IT, numéro 1 janvier 2016
  • gralon.net
  • fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *