Exploration urbaine: à vos risques et périls


En mal de sensations fortes depuis la fin de Peaky Blinders, tu as décidé de te lancer dans l’exploration urbaine. Les adeptes l’appellent l’Urbex.

Tu tentes de te faire une place dans le cercle restreint des Urbexers? Tu es déjà rodé? N’oublie jamais une chose. Les conseils de Lawyered sont toujours bons à prendre !

Pour ceux qui n’auraient strictement rien compris aux lignes précédentes, c’est le moment de découvrir un nouvel univers.

L’Urbex est la contraction d’ « urban exploration » ou « exploration urbaine » en Français. Cette activité consiste à visiter des lieux urbains laissés à l’abandon et difficiles d’accès.

L’Urbexer immortalise la beauté des lieux tout en gardant en tête trois règles élémentaires :

Take only photographs

Leave only footprints

Break only silence

Un Indiana Jones plus flippé, moins bruyant et sans son fouet, en somme. Et comme même Indiana Jones aurait bien besoin d’un petit mémo juridique, le voici :

  • Te rends-tu coupable de violation de domicile ?

Il est évident qu’on ne peut pas entrer chez n’importe qui comme on le fait chez soi.

Au nom du droit de propriété et du droit au respect de la vie privée, la loi garantit à chacun la protection de son domicile.

Mais c’est quoi un domicile? A partir du moment où les lieux sont délaissés, selon le juge, plus question de parler de domicile. Sauvés !

L’Urbex s’intéressant justement aux lieux abandonnés, un Urbexer ne peut en principe pas se faire attraper pour violation de domicile. Tant mieux, tu échappes à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende !

  • A quels risques t’exposes-tu ?

En France, seuls les vols, destructions, détériorations et dégradations peuvent faire l’objet de poursuites pénales. Graver ton nom ou celui de ta team est considéré comme tel. Même si tu estimes que « ce n’est pas une dégradation du lieu, seulement une dédicace ». Et même si « les hommes de Néandertal le faisaient bien et on leur disait rien ». Au secours.

Si tu commets l’un de ces délits, l’intrusion ne constituera qu’une circonstance aggravante. Cela signifie qu’à elle seule, l’intrusion sur une propriété privée ne fait l’objet d’aucune sanction pénale. RIEN, NADA, WALOU !

Le mot d’ordre de l’Urbex étant de laisser les lieux tels quels, un Urbexer qui respecte son art ne peut donc pas, en principe, être poursuivi pénalement pour ce motif!

ATTENTION toutefois !

  • Des arrêtés préfectoraux existent pour remédier à ce vide juridique. A toi de vérifier pour chaque spot d’Urbex.
  • En dehors de ce cas général, il existe de nombreux types de bâtiments dont l’accès fait l’objet d’interdictions spécifiques. Ces restrictions sont accompagnées de sanctions plus ou moins lourdes. Il s’agit de zones militaires, monuments classés, carrières, mines, zones protégées pour des raisons environnementales, catacombes …

On te souhaite de bonnes explorations !

Lawyered !

Marjorie Miagkoff