Top 5 des congés payés dont on a absolument besoin !


S’il y a un article du Code du travail connu de tous, et pas seulement des juristes, c’est bien l’article L3141-1 du Code du travail disposant que tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l’employeur. La France fait certes, partie des pays les plus fournis en terme de congé payé mais n’est cependant pas le mieux loti, surtout lorsqu’on sait que les Grecs et Maltais ont 37 à 38 jours de repos par an (en plus du soleil et de la mer, what else ?).

Eh oui, dans certains pays il y a des congés spéciaux, prévus par certaines entreprises, qui peuvent s’avérer très utiles et dont on aimerait beaucoup bénéficier.

  1. Le congé « gueule de bois »

Les anglais sont pleins d’imagination, contrairement aux idées reçues. Eh oui, est ce qu’une seule entreprise a déjà eu l’audace d’instaurer un congé « gueule de bois ». Une entreprise londonienne « Dice », spécialisée dans une application de billetterie de concerts l’a fait ! Il suffit d’envoyer les smileys « bière », « musique » ou « malade » pour prévenir de sa soirée trop arrosée qui empêchera un travail productif le lendemain.

  1. Le congé « pawternity »

Décidément, les anglais sont prêts à tout pour trouver un moyen de ne pas travailler. Ils ont ainsi adopté le congé pawternity (contraction de patte et paternité) lors de l’adoption d’un animal de compagnie. Plus de 5% de ménages ont déjà pu bénéficier de ce congé, comme par exemple les salariés d’une société informatique à Manchester. Outre-Manche, les animaux ne sont pas seulement considérés « comme des êtres doués de sensibilité mais soumis au régime des biens » et la France devrait prendre exemple.

  1. Le congé « cœur brisé »

Au lieu de raconter à vos collègues à quel point votre mariage bat de l’aile,à quel point votre ex est idiot(e), ou seulement de vous apitoyer sur votre sort, restez chez vous, pleurez un bon coup et regardez Titanic avec un paquet de Kleenex. C’est en effet ce que préconisent plusieurs firmes asiatiques.

  1. Le congé « non fumeurs »

Tu veux une bonne raison d’arrêter de fumer ? Alors décroche un CDI dans la société japonaise Piala Inc., spécialisée dans le marketing, qui accorde 6 jours de congés supplémentaires à ses salariés non fumeurs.

  1. Le congé « menstruations »

Le rêve mensuel de chaque femme : rester au lit en période de règles douloureuses. Si les italiens se sont penchés sur la question autour d’un projet de loi en 2017, de nombreux pays asiatiques ont déjà intégré un tel congé mensuel pour les salariées.

Plus d’hésitation, avant de passer un entretien, vérifiez quels congés sont proposés et aller voir ailleurs le cas échéant.

Lawyered !

Par Clara Hullo