La crèche de Noël, bientôt la fin?


Après la séance familiale décoration du sapin, tu es surement aussi passé(e) par la case élaboration de la crèche. Ton appart’ n’a plus rien à envier à Disneyland… Mais bon, tes chers géniteurs y tiennent tant.

Les crèches se diversifient d’ailleurs de plus en plus. T’as surement vu circuler sur le net cette sublime crèche composée de saucisses-bacon-choucroute. Y’a vraiment des gens géniaux. Mais sache qu’elles ont aujourd’hui du plomb dans l’aile !

Le principe de laïcité, pondu par la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, semble interdire leur présence dans les lieux publics.

Mais elles sont tolérées à trois conditions selon le Conseil d’Etat. D’abord si leur disposition présente un caractère culturel, festif ou artistique. Il faut aussi qu’elle soit temporaire. Il faudra enfin déterminer au cas par cas si l’installation présente ou pas en l’espèce un caractère religieux. Si oui, ciao la crèche.

De manière générale on voit que les crèches sont plutôt tolérées sur la voie publique. A l’inverse elles sont obligatoirement interdites dans les bâtiments publics.

Et le sapin, pas sanctionné lui ? Du tout. Le sapin n’a en fait à l’origine aucun rapport avec Noël. Il célèbre juste le solstice d’hiver. Et le Père Noël ? Tendu. Il s’agit au départ de Saint Nicolas, seulement rebaptisé et habillé en rouge par Coca Cola. Il a donc une origine religieuse… Mais bon, il est évite toute polémique car il devenu le symbole “laïc” de Noël. Cependant aux dernières nouvelles, il semble qu’il ait été traîné en justice récemment.

Mais dans tous les cas t’inquiète, la crèche qui chapeaute ta cheminée ne risque rien. Ton appart’ familial n’étant évidemment pas un lieu public. Par contre évite de te déguiser en Gaspard le roi-mage en te faisant une black face, ça a mal fini pour certains…

L’équipe te souhaite une bonne digestion post gavage de Noël.

Lawyered !