Permis : 3 trucs relous quand tu es jeune conducteur


A pour Apprenti bizut

Trois mille euros, cinquante heures de conduite et trois essais plus tard, ça y est. Tu as enfin ton permis ! Et grâce à cette petite carte rose, tu ne mettras plus jamais le pied dans le métro. On y a cru aussi …

Maintenant tes amis te demandent bien avant les soirées si tu y vas et s’ils peuvent venir avec toi… Mais outre ton nouveau statut de Sam, prépare-toi à quelques trucs relous que tu vas devoir vivre durant les trois années de « jeune conducteur ».

On appelle cela le Permis probatoire: tu es en probation, oui comme un prisonnier. On te reconnaît d’ailleurs grâce à l’autocollant A magique à l’arrière de voiture qui fait que toutes les autres voitures s’écartent.

1. Les débutants sont en fait traités plus durement

Hé oui ce n’est pas parce que tu es débutant qu’on est plus patient avec toi. C’est même le contraire !
Ta vie de Schumacher débute avec
6 points au lieu de 12 (si tout se passe bien, tu gagnes 2points par an pendant 3ans, sauf en cas de conduite anticipé) et ça peut partir très vite. 

  • Alcool :  Ne pense même pas à rentrer en voiture après un verre. C’est une politique de tolérance 0 qui s’applique à toi (bien qu’il soit écrit 0,2 g en bas de ton permis). En cas d’infraction, ce sont 6 points qui disparaissent .
  • Drogue : Alors là, tu vas direct au pénal avec une peine de 2 ans d’emprisonnement et 4 500 euros d’amende. Une fois encore, tes 6 points risquent de t’être retirés.
  • Vitesse : la sanction est un peu moins importante. Enfin, tout dépend de la zone et de l’excès que tu réalises. Tu peux être sanctionné d’une amende et on peut te retirer de 1 à 6 points.
  • Téléphone : être chopé en train d’envoyer un snap peut te coûter 135 euros d’amende et 3 points de permis

Tu peux récupérer tes points avec une conduite exemplaire ou en effectuant des stages de sensibilisation style AA. (wink wink). Mais si tu perds tes 6 points d’un coup, tu es dépourvu de ton permis pendant 6 mois. On adore.

Tu connais comme nous, la rumeur selon laquelle en juillet, les examinateurs chéris donnent moins le permis aux jeunes parce qu’ils veulent juste avoir une voiture pour partir en vacances? FAUX (on ne sait pas pourquoi mais nos examinateurs ont dit que c’était pas vrai, alors on les croit en espérant qu’ils nous donnent notre précieux sésame).

2. La location de voiture, pas vraiment pour tout de suite

En théorie (d’après la loi) tu es tout à fait apte à louer une voiture avec seulement un an de pratique.

En pratique, c’est une autre histoire. Etant donné qu’un accident est vite arrivé, les agences de location préfèrent se protéger. On ne vise pas du tout le jeune conducteur qui se met à gauche sur un rond point alors qu’il sort à la première sortie.

Souvent, tu feras face à des conditions comme 21 ans minimum, minimum 2 ans de permis, etc.

Tip : vérifie qu’on ne te douille pas sur les subprimes ou les franchises !

3. Attention à l’assurance

Si tu as ta propre voiture, la question de l’assurance se pose !

Souvent, jeune conducteur va de paire avec « je suis dans le rouge » et« personne ne me fait confiance ».
Toutefois, les compagnies d’assurances tentent de pallier au problème , en proposant des formules «
étudiantes » par exemple. Bon, si tu ta première voiture est une Ferrari, pas sûr que ça fonctionne…

Tip : là aussi, vérifie qu’on ne te douille pas sur les subprimes ou les franchises !
Et pour avoir une assurance à moindre prix (tout est relatif)  : souscris à l’assurance de tes parents en tant que conducteur secondaire sur leur voiture. 

Sinon tu peux prendre un abonnement Autolib’/Bluecar où la seule chose qu’on te demande c’est de scanner ton permis (comme quoi il peut servir).

Allez bonne route !

Lawyered !

Par Léa-Belle Yammine